Découvrir/se former/se dépanner

Voici quelques généralités sur les moyens de débuter et de se former, voire de se dépanner. En attendant notre carte régionale du libre, nous vous donnons quelques adresses de professionnels.

Sur internet : de nombreuses resssources pédagogiques, des forums d’aide, des listes de diffusion
Le monde du logiciel libre s’est construit dans l’esprit d’une communauté ; voilà pourquoi les ressources en ligne sont innombrables et leurs formes multiples. La liste de diffusion « Linux » de Calvix est justement destinée aux échanges techniques. Notons en particulier le site parrain-linux qui propose une aide personnalisée par des parrains.

Les revues : pour tous les niveaux
Le panel est suffisamment large pour que vous trouviez celle qui correspond à votre niveau. Encore n’avons nous listé que celles qui traitent spécifiquement des systèmes et des applicatifs libres. Les revues généralistes les plus répandues ne pouvant plus faire l’impasse sur les logiciels libres, vous y trouverez désormais fréquemment des articles didactiques sur ces logiciels.

Les structures associatives
Vous ne savez pas vers quel logiciel vous tournez ou vous hésitez au moment d’installer Linux ou même d’aborder un applicatif un peu complexe.

  • Les GUL (groupe d’utilisateurs de Linux et des logiciels libres) comme Calvix ne proposent pas de services mais plutôt de l’entraide. Pas de souci en général pour vous aider dans la découverte de Linux et son installation, pour chercher l’erreur quand ça bloque : certains adorent ! Pour des applications spécifiques, il faut demander parmi les membres.
  • Les EPN, structures para-publiques, proposent à la fois de l’accès libre, de la formation et de l’accompagnement. A vous d’exprimer votre demande car parfois ils ne montrent pas tout ce qu’ils savent faire. Une mention particulière pour la bibliothèque centrale de CAEN qui permet aux personnes malvoyantes de se former à un logiciel libre de lecture d’écran.
  • La plupart des clubs informatiques a du mal avec les logiciels libres : leurs responsables ont été formés il y a longtemps sur des outils propriétaires et le public qu’ils accueillent vient souvent tout équipé par les bons soins d’un vendeur qui ne s’est pas gêné pour charger la barque de logiciels aussi inutiles que payants, en sus du Windows imposé à l’achat du matériel. Il faut donc vous renseignez, en faisant bien attention à la distinction entre logiciel libre et logiciel gratuit (même si la plupart des logiciels libres sont gratuits).
  • La Ligue de l’enseignement du Calvados, à travers le Centre de ressources à la vie associative (CRDVA) propose à toutes les associations un conseil en matière de choix de logiciels (comptabilité, bureautique, …). Des sessions de formation sont organisées à la demande pour les associations affiliées.

Les professionnels
Ils sont nombreux à connaître les applications libres, voire à proposer de les installer. Pour Linux, c’est plus rare : question de formation, question de marché aussi, vu que l’essentiel de leur clientèle est sous Windows ou Mac. Là encore, mieux vaut demander. Certains offrent de la formation en plus de l’installation et du dépannage : voici une première liste d’entreprises installées dans notre région. Pour s’équiper, aller voir notre page « S’équiper« .
Calvados :

  • LLiseil : formation professionnelle Linux, bureautique, édition Web, PAO

Manche :

  • Archesys : formation Linux, dépannage. Fait également cybercafé : idéal pour découvrir Linux en toute liberté.
  • Serenitux : Le logiciel libre en entreprise.

Orne :

  • OpenPixel : Agence informatique spécialiste du logiciel libre