• Ecole : s’équiper au top à peu de frais

    par  • 24/02/2013 • Linux, Logiciels

    C’est quoi votre quotidien TICE à l’école : trop peu de machines pour trop d’élèves ? des ordinateurs qui plantent sans cesse ou assez souvent pour provoquer le bazar dans vos séances ? des mises à jour à faire sur chacun des postes ? des données à rapatrier sur les machines de la classe ?

    Non, non, la solution n’est pas de réclamer toujours, encore et souvent longtemps le renouvellement du parc de machines ! A la course à la puissance, nous préférons la solution du recours à l’intelligence logicielle, bien plus économique et écologique.

    Abulédu, le serveur scolaire
    Ce projet est né de la rencontre d’enseignants et de libristes. L’idée était de libérer les enseignants de ces « problèmes de tuyauteries » tout en proposant des contenus et des outils pédagogiques libres. Le principe technique est simple : une seule machine sur l’école (le serveur) concentre toute l’activité et toutes les données et les rend visibles sur les autres machines (appelé « clients ») via une connexion filaire. Qu’on soit en classe ou en salle informatique, il suffit de s’identifier pour accéder à son environnement de travail et à ses données. Il n’y a donc plus qu’une seule machine à gérer. Quand un « client » plante, soit il est mort (parce qu’il chauffe par exemple), soit on (l’enfant) se contente de se déconnecter-reconnecter.

    Une solution logicielle écologique et économique
    Les « clients » ne servant que d’interfaces pour gérer la connexion au serveur, la souris, l’écran et le clavier, presque tous les vieux coucous qui traînent dans les écoles vont convenir (sous réserve de compatibilité matérielle) tout en vous offrant les services d’un système récent. Sans même un serveur ultra-performant, on peut multiplier ces postes « clients » à travers l’école car les ressources requises par chacun sont limitées grâce aux performances de Linux.

    Un outil pédagogique qui s’adapte
    Abulédu offre bien plus qu’une simple série de jeux ou de logiciels. Les services sont multiples :
    -un filtrage des sites Internet ;
    -un environnement propre à chaque cycle ;
    -des espaces de partage et une individualisation possible avec pour chaque enfant son mot de passe, son espace de travail…(cartable électronique) ;
    -un site web interne (intranet).

    Attention à néanmoins ne pas charger la barque, car, après, il vous faudra gérer. On peut se contenter d’un usage ultra-basique d’Abulédu, en maternelle notamment. La gestion se limite alors à éteindre et allumer le serveur pour les vacances et les jours d’orage ou de coupures électriques répétées (en tout cas, c’est ce que je fais) et, si l’on veut, à configurer les jeux.

    Certains enseignants ont leurs habitudes en matière de logiciels. Abulédu permet qu’un ordinateur client continue de fonctionner sous Windows ou Mac. Dans ce cas, le serveur s’occupe uniquement de la connexion Internet et de l’accès aux données mais nullement du fonctionnement des applications.

    principe_abuledu

    Comment avoir Abulédu dans sa classe, son école ?
    Abulédu est un logiciel libre gratuitement téléchargeable. Vous pouvez donc vous lancer dans votre coin en vous appuyant sur la communauté Abulédu. Si votre profil n’est pas du tout technique, il faudra recourir aux pros. Certains maîtres TICE connaissent désormais cette solution et pourront vous aider. Certaines sociétés de services proposent ou peuvent prendre en charge Abulédu. Mais ce n’est pas la majorité : les marchands de services informatiques « classiques » vivant grandement de la vente de matériel (un paradoxe !) et de logiciels (propriétaires) mais aussi du dépannage, un système ne coûtant rien et se montrant particulièrement stable n’a guère leurs faveurs. Un certain nombre ne connait d’ailleurs rien à Linux ou feint de ne rien y connaître. En revanche, le service informatique de la mairie, pour peu qu’il soit ouvert, ne devrait pas mal voir un solution qui lui évite de nombreuses interventions.

    Donc, chaque école a ses besoins, chaque commune a son fonctionnement et je ne peux raconter que mon expérience personnelle. Après avoir découvert Abulédu et bien goûté au plaisir des multiples plantages de Windows en pleine classe, j’ai un jour péremptoirement demandé à la société titulaire du marché de services informatiques de m’installer un serveur Abulédu et de mettre les PC déjà présents en clients. Après un an, mes collègues ont voulu avoir des ordinateurs : on a fait un appel aux parents pour récupérer des machines inutilisés, au professionnel pour les installer.